Les Serious games au service de l’entreprise

Article paru dans la Gazette du midi n°8759 – Du 7 au 13 décembre 2020. Par Dorisse Pradal

Réalité virtuelle. Quel est le point commun entre Amélie Raffenaud et Jeff Sebrechts, les fondateurs de Numix, entreprise installée dans la Silicon Valley tarnaise ? Ce sont deux geeks passionnés d’informatique. Avec leurs 15 collaborateurs, ils créent des serious games pour les géants de l’industrie et développent des plateformes d’e-learning. Leur objectif : faire du digital intelligent.

Numix à Gaillac, les serious games au service de l’entreprise

Nous sommes loin des jeux vidéo de salon… Imaginez plutôt des simulateurs… Chez Numix, casque de réalité virtuelle sur les yeux, on apprend comment réparer une fuite sur un barrage hydroélectrique, éteindre un incendie ou comment réagir lors d’une fuite de gaz. «Nous ne développons pas uniquement un environnement 3D, nous créons son jumeau numérique. Ce qui permet d’inventer des situations très différentes», explique Jeff Sebrechts. Face à un danger, l’utilisateur va devoir réagir très vite, son parcours virtuel sera ensuite décortiqué, analysé par des experts techniques. «C’est un outil puissant pour apprendre, ajoute le gérant. Il permet aussi aux entreprises de repérer certaines procédures qui sont devenues obsolètes.»

GRANDS COMPTES : LA CIBLE DE NUMIX

Numix est très orientée vers l’industrie pour l’analyse et la formation sur des situations à risques. En 2015, la start-up, qui a un an d’existence, a gagné le concours lancé par Enedis en construisant un parcours immersif d’intervention sur des postes électriques. Une belle carte de visite qui a permis à Numix de convaincre d’autres grandes entreprises comme Airbus, Constellium, le Cnes, SIG (Services Industriels de Genève), toutes férues de nouvelles technologies. Formateurs comme apprenants apprécient cette pédagogie active. « En réalité virtuelle, on est en immersion totale. Ça favorise la mémorisation, explique Jeff. En réalisant le geste, on sera capable de le reproduire en situation réelle.» En interne, les ingénieurs pédagogiques conçoivent des modules adaptés à l’environnement de travail de l’entreprise. Pour mieux comprendre les spécificités du métier, ces ingénieurs filment, dans le détail, toutes les étapes d’une réparation puis co-construisent la scène avec le client.

La start-up a doublé son CA depuis mars dernier grâce à ses formations

LA NOUVELLE DIMENSION PÉDAGOGIQUE DE L’E-LEARNING

Outre les serious games, Numix développe l’apprentissage. « L’e-learning peut parfois être ennuyeux, explique Jeff Sebrechts. Nous imaginons des parcours où l’apprenant doit s’engager dans un univers ludique et personnalisé avec des tests de positionnement. » Le coeur du dispositif, c’est le DeepTwin*, un outil taillé pour les industriels, permettant de faire des simulations et des formations sur-mesure. Numix est soutenu financièrement par Bpifrance pour développer cet outil. Depuis mars dernier, l’entreprise a doublé son chiffre d’affaires grâce à la construction de formations en blended learning (mix entre présentiel et digital). De 500 K€ en 2020, Numix table sur 620 K€ l’an prochain. Très présent sur les salons, tel le CES de Las Vegas, Learning Technologies France, vainqueur du Trophée de l’économie numérique en Occitanie en 2019 et 1er prix Smart Grids en 2017, Numix a déjà obtenu de jolis marchés. La RATP, Lacoste, Yves-Rocher font appel à l’entreprise tarnaise pour dynamiser leurs formations… L’international, toute l’équipe y songe : «Nous travaillons essentiellement en France, mais nous commençons aussi à aller à l’export avec SIG en Suisse. Cependant, nous allons doucement, nous ne voulons pas brûler les étapes », ajoute Jeff Sebrechts. Fin 2021, Numix va passer à la vitesse supérieure, sortir de la pépinière d’entreprises pour voler de ses propres ailes dans un nouveau bâtiment de 400 m2. Avec 17 salariés, les fondateurs tiennent à garder cet esprit familial et ce cadre de vie entre ville et campagne. L’entreprise travaille main dans la main avec l’université Champollion à Albi et recrute des talents dans toute la France. « On fait des jeux vidéo sérieux, c’est très gratifiant pour un développeur. »

DORISSE PRADAL

Fondée en 2014 par Jeff Sebrechts et son associée Amélie Raffenaud, Numix se spécialise dans la création de parcours de formation immersifs et digital Learning pour ses clients grands comptes. Véritables jumeaux numériques, ces simulateurs immersifs pour l’industrie sont reconnus pour leur qualité technique et pédagogique. En recherche constante de nouveaux défis, notre équipe de 15 collaborateurs développe les outils de demain pour révolutionner le monde de la formation.

Jeff Sebrechts,
CEO @Numix

Partagez cet article

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn